Parodontie


La maladie parodontale

La parodontite est une infection bactérienne de la parodonte c’est-à-dire les tissus de soutien de la dent : gencive tissu osseux, cément et ligament. Lorsque l’infection atteint les tissus plus profonds, il se produit une perte de l’attache conjonctive et de l’os de support. Le non-traitement peut permettre la progression de la maladie, des abcès, la mobilité dentaire, la perte des dents.

Les infections parodontales et le saignement des gencives augmentent le risque de survenue de maladies cardiovasculaires. Ces pathologies sont donc considérées comme un facteur de risque de cardiopathies, à l’instar de la consommation tabac, le diabète et l’obésité.

De plus, les études ont démontré le lien entre infection parodontale et risque plus élevé d’accouchement prématuré.

Il existe plusieurs phases de traitement parodontal selon le degré affecté ;
– Une phase mécanique visant à éliminer la plaque et le tartre non accessible à l’hygiène individuelle du patient.
– Une phase de traitement chirurgicale sous anesthésie locale.
– Une phase parodontale afin de contrôler l’absence de récidive avec un suivi aux 3 mois.

UA-99681277-1